Dont Worry, He Won’t Get Too Far On Foot

John Callahan, tétraplégique après une soirée un peu trop arrosée, doit faire face à tous ses démons.
Si l’alcool l’a immobilisé, autant dans son fauteuil roulant que dans l’acceptation de sa vie, un long processus de résilience va le mouvoir vers une énergie créatrice et libératrice.
Entre foi et destinée, voeu et volonté, pouvoir changer ce qui peut être changé et vouloir accepter ce qui est irrémédiable, la voie du bonheur, jalonnée de proverbes de Lao Tseu, s’ouvre petit à petit John, qui pourra alors se libérer de ses chaînes.
Belle interprétation de Joachin Phoenix, sobre et mesurée, dans un rôle lourd, mais qui évite assez justement le misérabilisme et l’excès d’empathie.
Rooney Mara toujours aussi sexy, mais notons l’excellente performance de Jonah Hill qui semble se révéler pleinement dans ce film.

S'abonner
M'avertir des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: