Le Collier Rouge

J’avais lu le roman de Jean-Christophe RUFFIN, et l’adaptation de Jean Becker est très fidèle.
Pas facile à mettre en scène, car en réalité il ne se passe rien pendant tout le récit.
Il ne se passe plus rien en fait, car que peut-on attendre, après avoir vécu les atrocités et l’absurdité de la guerre ?
Jacques Morlac (Nicolas DUVAUCHELLE) attend au fond de sa cellule d’être jugé par le juge militaire et non moins commandant aristocrate Lantier du Grez (François CLUZET), pour sa grave offense à la République.
Sous un soleil de plomb à l’extérieur (les traces de l’été meurtrier ne sont pas loin…), les deux hommes croisent leurs froides convictions intérieures ébranlées par le conflit qui aurait pu leur couter la vie.
Et un chien qui ne cesse d’aboyer pendant toute l’histoire, qui hurle lui aussi ses propres certitudes sur la Liberté….
S'abonner
M'avertir des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: