L’Ile Aux Chiens

Dans un futur peut-être pas si lointain, les chiens sont décrétés persona non grata dans un Japon gouverné par un tyran, qui a décidé, sous couvert d’une pseudo-maladie mortelle dont ils seraient porteurs, d’éradiquer la race canine.
Le jeune Atari, fils adoptif du maire de Megasaki, descendant du clan des Kobayashis, vole du haut de ses 12 ans un avion pour se rendre sur L’ile où sont retenus tous les chiens, pour tenter d’y retrouver le sien, Spot.
Sur place, il se league avec une meute de « chiens alpha » pour cette tâche ardue, au milieu des déchets toxiques, voire radio-actifs de cette gigantesque fourrière insulaire…
Avec une superbe maîtrise du stop-motion, Wes Anderson revient sur ce genre de cinéma qu’il avait déjà expérimenté avec le très réussi « Fantastic Mr Fox ».
Cette fois, c’est dans un point de vue politique engagé qu’il construit son histoire, autour des différences, du rejet, et de la fermeture des frontières… Tiens-Tiens, mais d’où peuvent bien venir de telles idées…?
Finalement, les différences sont parfois souvent trompeuses, et les liens se soudent souvent autour de causes communes.
Un film tout public à lire sur plusieurs niveaux…

S'abonner
M'avertir des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: