The Disaster Artist

Tommy Wiseau n’est personne, il ne vient de nulle part, n’a pas d’âge, pas d’amis, pas de compagne, mais il a un rêve.
Il veut devenir une star reconnue et adulée pour son talent et son expression d’artiste en tant que comédien.
Malheureusement, Tommy n’a pas plus de talent que d’existence aux yeux d’Hollywood.
Sur un serment d’adolescents de conduire leurs rêves au bout de leurs espoirs, Tommy emmène avec lui son seul ami Greg, rencontré lors d’une audition ratée, dans un délire mythomaniaque jusqu’aux portes des studios de la côte Est…
Les mystérieux et inépuisables moyens financiers de Tommy vont lui permettre de réaliser et produire son propre film, dans lequel il espère mettre en lumière la condition humaine (rien que ça) mais qui s’avèrera être le plus grand nanar de tous les temps.
Film touchant, débordant d’émotions et d’empathie pour cet homme qui s’offre le luxe suprême et souverain de vivre ses rêves, sans se soucier du regard des autres.
Magie du cinéma, où tout devient possible, où chacun retrouve une part de sa propre existence projetée sur la toile, où les rêves sont illimités (comme mon abonnement… ;o) ), où la Vie n’est que ce qu’on veut qu’elle soit…

 

S'abonner
M'avertir des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: