Voyage en pleine Conscience

Pendant 3 ans, Max Pugh et Marc J. Francis ont filmé le quotidien de  Thich Nhat Hanh et de ses fidèles.

Thich Nhat Hanh est un des moines bouddhistes les plus influents d’Europe.
Contraint à l’exil en 1966, il fuit le Vietnam alors qu’il était engagé pour la paix, il se réfugie en France dans les années 80, où il fonde un centre bouddhique dans le Lot et Garonne, Le Village des Pruniers, et dans lequel il enseigne ses préceptes de méditation et de pleine conscience.

Dans notre vie plus qu’active, nous courons, nous ne cessons de nous tourmenter, nous fuyons en quête d’un idéal qui semble s’éloigner aussi loin que nous tentons de courir de plus en plus vite.
Pour nous satisfaire, pour nous rassurer, il nous faut un travail, de l’argent, une carte bancaire. Lorsque l’on obtient sa première carte de retrait, on se dit qu’une carte Visa internationale, c’est quand même plus chic. Mais alors, on voit certains payer avec une Carte Gold, et entre nous, une carte Gold c’est encore plus précieux, preuve ostentatoire d’une certaine assiette financière supérieure… Puis c’est le choc, quand on découvre qu’il existe une carte encore plus distinctive… la Black Card !
Il nous aussi faut une voiture, de plus en plus grosse, de plus en plus puissante, de plus en plus chère…

Les moines bouddhistes ont fait voeu d’abnégation et de détachement des choses matérielles. Ils n’ont pas de carte bancaire, pas de voiture personnelle, rien qui ne leur appartienne individuellement.
Ils consacrent leur vie à l’étude des textes et des enseignement du Bouddha, la pratique de la méditation, et la recherche d’une vérité simple qui guidera sainement leur existence.

En accédant à la peine conscience, le pratiquant s’offre le rare privilège de se reconnecter avec lui-même, de se repositionner dans l’instant présent.
En étant ici et maintenant, en se concentrant sur sa respiration, en marchant à pas ralentis dans la forêt ou même dans la rue, on peut ainsi percevoir l’essentiel, prendre conscience de l’énergie de vie qui est en chacun, et qui peut éclairer toute son existence, si l’on la laisse nous pénétrer, dans le plus intime lâcher-prise.

Invitation au voyage intérieur, ce documentaire lent et contemplatif est un pur moment de relâchement dans nos vies effrénées.
Nulle question alors de se réfugier à son tour dans un monastère ou de vouer son existence au bonheur des autres en menant une vie austère et dépouillée, mais une réflexion s’impose à nous sur le sens de nos préoccupations, nos vrais besoins et le chemin à prendre pour accéder au bonheur.

« Le miracle n’est pas de marcher sur l’eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d’apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant . »
Thich Nhat Hanh

S'abonner
M'avertir des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: